(Thinkstock)

Pour un accueil qui favorise l’intégration

Lausanne, 27.3.2018 – L’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) partage le souhait que les enfants migrants non accompagnés puissent être accueillis dans des conditions semblables à celles des autres enfants placés en foyers dans notre canton.
L’EERV a pris connaissance ces dernières semaines de la préoccupation des éducateurs et éducatrices de l’EVAM relative à l’encadrement des jeunes migrants mineurs non accompagnés (MNA).

Au travers de l’Action-parrainages qui promeut l’accueil régulier de jeunes MNA par des familles de notre canton, l’EERV est en contact avec ces jeunes ; elle est témoin des difficultés qu’ils doivent surmonter pour se reconstruire après un parcours traumatisant.

Comment se relever lorsqu’on a fui à 15 ans la violence extrémiste, que l’on a été arrêté au cours du voyage, torturé, qu’on a vu mourir des copains de route ? Comment se concentrer sur ses études si on a été brutalement séparé de ses parents pendant le trajet ou si, à 17 ans, on n’a plus aucune nouvelle des siens et de la maison ?

Pour l’avenir de ces adolescents et dans la perspective de leur intégration, l’EERV estime que l’attention réservée aux MNA doit être la même que celle accordée à tout enfant en difficulté.

Plus d’informations:

  • Accueil par l’EVAM des mineurs non accompagnés

Contact presse :